Image
Image
G'schpass un Ernscht
Constitué à partir des collections de la Bibliothèque nationale et universitaire, le corpus d'œuvres de poètes alsaciens disponible sur Numistral est entendu comme une anthologie, autrement dit comme une sélection d'un ensemble d'auteurs considérés représentatifs de la poésie alsacienne durant la période qui s’étend de la fin du 18e siècle au début du 20e siècle. Ce sont ainsi les œuvres imprimées jugées les plus importantes de 31 poètes qui ont été retenues. Il s'agit de poèmes, de fables en vers ou de chansons, écrits en français, en allemand ou en alsacien.

Parmi les grands auteurs représentés se trouvent Conrad Pfeffel (1736-1809), Auguste Lamey (1772-1861) et ses chants révolutionnaires, ou encore les frères Matthis. Le corpus reflète la construction progressive d’une forme « d’alsacianité de l’esprit » définie par René Schickele au début du 20e siècle : un rôle de passerelle de la culture alsacienne entre France et Allemagne qui se traduit, entre autres, dans la production littéraire propre à la région.

Les nombreux textes en alsacien exploitent les traits caractéristiques de cette Alsace des lettres, des textes légers comme le Hans im Schnokeloch côtoient des œuvres littéraires comme celles d’Alberta von Puttkamer. Ces poèmes ont contribué à forger l’identité particulière de l’Alsace au cours du 19e siècle, identité qui fut encore renforcée en 1871 lorsque la région devint un Reichsland de l’Empire allemand. Un grand nombre de ces œuvres sont en outre accompagnées d’illustration de Spindler, de Kamm ou de Braunagel, des artistes qui ont apporté leur concours à la constitution d’un courant artistique propre à l’Alsace durant la Belle Époque.