Almanach médical et astrologique, première moitié du 15e siècle

Une pépite de l'enluminure rhénane

Acheté par la Bnu en 2017-2018, cet almanach astrologique et médical, qui sert à connaître l’avenir, présente un cycle complet de peintures et enluminures en rapport avec le temps. Écrit en alémanique, il est anonyme et non daté, mais situable dans la vallée rhénane et dans la première moitié du 15e siècle. Il compte 12 feuillets.

Il est composé d’une part d’un calendrier perpétuel assez élaboré et d’autre part de textes concernant tous les mois et dans lesquels des conseils médicaux, nutritionnels, et surtout des pronostications sont émis. La langue utilisée est l’alémanique, qui se définit dans ce texte comme distinct de l’allemand. L’auteur précise en effet pour le mois d’octobre comment il s’écrit en allemand.

Que sait-on de l’auteur ? L’ouvrage est anonyme et aucune indication ne précise l’année de son écriture ni même le lieu de sa réalisation.

D’auteur, il n’y en a point, mais à y regarder de plus près, on pourrait en compter une douzaine : ces sages, ces mages, ces devins, ces savants, connaisseurs des choses du temps, des astres et de leurs influences, qui semblent presque à chaque feuillet nous dire ces textes et ces savoirs.

A-t-on au moins une idée de son âge ? Selon les historiens de l’art, les faits stylistiques montrent qu’il date a minima de la première moitié, voire du premier tiers, du 15e siècle. Une date est bien indiquée pour Pâques, alors que c’est un calendrier perpétuel et que la fête est mobile, mais cela ne donne que des possibilités d’années de référence (1407, 1418, 1429 et 1440) et non une date unique et probable.

Les cycles d’illustrations, qui sont les signes du zodiaque, les mages ou savants, les travaux ou plaisirs des mois, et quelques décors présents au fil des pages, représentent une belle série de peintures, qui témoignent de l’histoire de l’art dans nos régions à la fin du Moyen Âge. Ces réalisations permettront certainement des avancées dans la connaissance des ateliers et des artistes de cette période. C’est bien l’objectif poursuivi : proposer à la sagacité des chercheurs de nouvelles pièces à conviction pour connaître non pas l’avenir, mais les très riches heures de notre passé.

 

Auteur : D. Bornemann

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, Almanach médical et astrologique, MS.7.141.