Image
Image
Plan de Strasbourg
Le projet « Incontournables alsatiques » s’est consacré aux ouvrages de référence qui ont toujours valeur de source aujourd’hui pour tous ceux qui s’intéressent à l’Alsace. L’ensemble numérisé retient les titres les plus importants parus entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle au sujet de l’histoire alsacienne.

Depuis ses origines en 1871, la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg exerce des missions de conservation du patrimoine écrit régional. Apparu durant la première moitié du 19e siècle, le mot "alsatique" est une traduction du mot latin utilisé en allemand "alsatica". Il s’agit de l’ensemble des documents traitant des questions liées à l’Alsace. En effet, si dès l’époque moderne de premiers livres d’histoire sont consacrés à l’Alsace, il faut attendre le 19e siècle et, notamment la période qui suit 1871, pour voir se développer une importante documentation au sujet d’un territoire longtemps morcelé et en quête d’identité.


Ces « incontournables » rassemblent des travaux d’archivistes tels Louis Spach (1800-1879), ceux de figures littéraires comme Auguste Stoeber (1808-1884), réunissant les matériaux des Sagen des Elsasses, ou de l’historien Charles Schmidt (1812-1895) dont la Bibliothèque nationale et universitaire conserve par ailleurs les manuscrits. C’est également dans le cadre de cette sélection documentaire de référence qu’une partie des travaux de Rodolphe Reuss (1821-1924) et d’Edouard Reuss (1804-1891) ont pu être numérisés, tout comme les études des sources archivistiques de l’histoire de Strasbourg à l’époque de l’université allemande de Strasbourg et les textes de Wilhelm Wiegand rédigées dans le cadre des travaux du Mittelalterlisches Seminar.

Outre ces travaux d’historiens, plusieurs catalogues de collections rares des bibliothèques et d’archives d’Alsace complètent ce corpus.

Cette collection a pu être numérisée grâce à un partenariat avec la région Grand Est.