Bibliothèques médiathèques de Mulhouse

Une bibliothèque est attestée dans la ville au 16e siècle, dont il ne reste pas de traces ; en 1643, l’administration de la ville décide de l’ouverture d’une nouvelle bibliothèque à l’Hôtel de Ville. En 1798, lors de la réunion de Mulhouse à la France, les livres sont vendus et seule une petite partie échappe à la dispersion. A partir de 1829, une véritable bibliothèque municipale se met en place et se constitue au fil des acquisitions, de dons et de dépôts. Son évolution se rattache d’une part à un courant savant et de l’autre à un courant populaire animé par la Société Industrielle de Mulhouse (SIM) et la Société des Bibliothèques communales du Haut-Rhin dirigée par Jean Macé.

Les collections patrimoniales de la bibliothèque de Mulhouse représentent environ 100 000 documents (dont la moitié sont des Alsatiques) : 73 000 livres, 1200 titres de périodiques anciens, 10 000 partitions, 1 500 cartes et plans, 8 000 estampes, quelques fonds d’archives.
Principaux fonds : Charles Gérard, René-Nicolas Ehni, Tony Troxler, famille Stoeber, fonds Yiddish, cabinet des estampes reflétant la tradition mulhousienne d’impression et le goût pour l’art, regroupant des estampes du 16e siècle à nos jours. La bibliothèque municipale est en outre dépositaire de la bibliothèque littéraire et du fonds Armand Weiss de la Société Industrielle de Mulhouse, et les valorise en collaboration avec la BUSIM et les archives municipales.

Grâce à des acquisitions régulières d’Alsatiques, de gravures contemporaines et de livres d’artistes les collections continuent à se développer.